Association Française de F18
Energie contrariée

undefined Vous vous demandez peut être pourquoi l'AFF18 s'est jointe aux Classe A et Hobie cat pour communiquer et bien c'est un peu comme en navigation quand à partir de 3 relèvements différents vous tombez sur le même amer, vous avez bien positionné sur la carte l'écueil qui obstrue votre route.
Notre fédération ne fédère plus, le département voile légère dysfonctionne régulièrement, ne respecte pas les règles de classes (ClasseA), bafoue les règles de course à la voile (Eurocat 2015 F18), élimine les HC16 des séries jeunes, et tout dernièrement la commission catamaran sort dans une très grande discrétion une coupe nationale jeune F18 à 1 mois de la date de l'épreuve.


Florilège d'événements vécus ces 12 derniers mois :

Eurocat 2015 support du championnat de France F18 :
Alors qu'un avis de course validé par le club, la classe et la FFV est mis en ligne, que le classement et les podiums sont réalisés selon cet avis de course, à la remontée des résultats le département voile légère décide de refaire la régate rue Boquillon. A la place du scratch F18 elle réalise un classement F18 français à côté d'un classement étranger. Pour une épreuve qui se veut le rassemblement européen du catamaran le choc est rude, Le yacht club de Carnac s'en ouvre vertement dans un lettre adressée au département voile légère (cliquez ici).
La situation est bloquée, sans classement scratch supprimé par la FFV le YCC ne peut malheureusement plus organiser un championnat de France F18.

Championnat de France 2016 :
Depuis de nombreuses années le dép. voile légère s'est déchargé sur les classes et clubs quant à l'organisation des championnats de France tout en y rajoutant sans cesse des contraintes comme l'obligation d'avoir 30 bateaux minimum, une contrainte que certaines séries dite de « haut niveau » sont exonérées.
Coureurs F18, malgré vos placements dans l'élite mondiale vous n'êtes pas dignes de ce titre à moins de 30 participants.
Tout l'hiver nous avons tenté de trouver une solution pour offrir au calendrier un championnat. Ayant épuisé toutes les possibilités viables nous avons fini par envoyer une lettre recommandée à la FFV (cliquez ici) et finalement début mars ce qui était formellement impossible en 2015 semble maintenant possible en 2016 : à un détail près les avis de courses de l'Eurocat sont en ligne et le club ne peut matériellement plus accueillir le championnat (cliquez ici).
Que faire pour sauver le championnat 2016 ?

• écrire une nouvelle lettre pour demander la tenue du championnat 2016 sur une épreuve du second semestre avec une demande de dérogation à la ridicule contrainte des 30 bateaux. 

• Si nous n'obtenons pas gain de cause nous ouvrirons comme nos amis classistes une pétition : Tenez-vous prêts !

Régates F18 et Quotas INC :
Comme vous le savez peut être depuis quelques années la FFV est fière de mener sous l'acronyme INC une politique de développement. 3 lettres magiques supposées redynamiser la pratique. Qu'en est ‘il réellement sur les cales ?
Selon le grade de l'épreuve si vous n'avez pas 10 ou 15 F18 sur la ligne départ tous les participants seront classés en INC même si l'avis de course (le contrat) vous autorise à courir dans votre classe. Autre aberration : si par exemple sur une épreuve vous avez 35 F18 et 4 autres bateaux le résultat officiel sera remonté en INC pour que nos 4 malheureux ne se retrouvent pas privés de classement.
Vous l'aurez compris au final ce système permet juste un siphonage des classes au profit des statistiques INC. Officiellement la politique porte ses fruits, au diable le pratiquant !
Afin de nous retrouver sur nos valeurs sportives, nous réfléchissons à recréer un classement national F18. Ce qui nous peine c'est que nous allons devoir augmenter la charge de travail pour les bénévoles et financer une informatique alors qu'en qualité de licenciés nous finançons déjà l'institution.
C'est Dur de devoir payer 2 fois pour être satisfait !

Pognon :
Moins de résultats comptabilisés en F18 égale moins de régates F18 et donc moins d'adhésions à la classe. Pourquoi adhérez à une classe si une grande partie de votre circuit est détourné vers l'INC. Pourquoi faire l'effort de jauger son bateau dans un esprit d'équité sportive si vos épreuves se déroulent avec des ratings calculés au doigt mouillé basés sur les maximums définis par les règles de classe alors que pour d'autres elles sont mesurées pour chaque série de bateaux.
Logiquement cette politique de la terre brulée conduit à un appauvrissement de nos finances, un détail qui n'a pas échappé au président de la classe Internationale qui s'en est ouvert à notre secrétaire pour lui demander pourquoi nous avions moins de cotisants. Si cette personne avait été Australienne ou Néozélandaise nous aurions surement pris un long moment pour lui expliquer ce qui se passe aux antipodes mais cette personne siège au Bureau exécutif de la FFV celui-là même qui a mis en place l'INC.
Quand on vous dit que pour ses gens-là, pousser la mise à l'eau sur la cale le week end n'est au mieux qu'un très vieux souvenir nous sommes bien en dessous de la vérité !

F18 club et National jeune:
En 2015 nous découvrions dans la presse spécialisée la naissance d'une nouvelle classe sortie tout droit de l'imagination féconde de la commission multicoque. Cette nouvelle classe sensée faire revenir les pratiquants jeunes et moins jeunes autorisait de vieux bateaux lestés à 190 kg à utiliser des voiles high Tech. Un bide monumental, 0 participant à la première épreuve et une formule aussitôt enterrée.
2016 : un national jeune doit se courir sur F18. Enfin pour une fois nous sommes écoutés, nous devrions nous réjouir sauf que c'est dans un mois et que nous venons juste de l'apprendre. Comme si planifier un déplacement se décidait sur un claquement de doigts.
Si vous avez moins de 25 ans mobilisez-vous c'est cette année qu'il faut montrer votre motivation car il y'a un risque : que l'on nous dise qu'au vu de la faible participation l'expérience ne sera pas renouvelée en 2017.
Oui le mauvais génie peut aussi se cacher dans une bonne nouvelle !

L'animation des classes vue par la FFV :
Quelques recommandations qui nous sont régulièrement rappelées pour animer la classe : organiser des coaching, des animations et surtout ne pas abuser des appels à adhésion qui seraient un frein à la pratique !
A tout cela l'AFF18 répond que nous n'avons pas besoin de conseils de ce niveau : nous faisons beaucoup mieux et si l'adhésion pouvait être un frein à la pratique, pourquoi ne pas offrir des licences à nos débutants afin de leur donner la possibilité de découvrir la régate sans trop dépenser ?
Quand nous demandons quels sont les efforts faits par notre fédération sur les sujets importants que nous remontons, il nous est répondu que la FFV est là pour codifier notre sport.... Voilà donc la réponse qui nous est offerte : à toutes vos difficultés nous répondrons par de nouvelles contraintes et réglementations. Tout ceci est bien loin du slogan affiché dans tous nos clubs: la voile et toute la voile, pour un sport de liberté !
Fort de ces expériences frustrantes nous suivons maintenant de loin ces réunions parisiennes et ainsi économisons des frais de déplacement inutiles. Mieux vaut mettre nos moyens dans des actions concrètes : coachings, images, vêtements de classe, site.....l'argent de la communauté étant un bien aussi précieux que le nôtre, ne le gaspillons pas!


Président
contrarié
Association Française de F18
Association Française de F18
Association Française de F18
Association Française de F18
Association Française de F18